chapter-fougeres1
Patrimoine

Le château de Fougères

chateaau basse cour

À la fin du 10ème siècle, au fond de la vallée du Nançon, sur un îlot rocheux, enserré entre les marais, s'est installé un simple donjon de bois.

En 1166, il est détruit par le roi anglais Henri II Plantagenêt. Raoul II reconstruit aussitôt une forteresse de pierre, sur le même site.

Ses défenses adaptées (onze tours, fossé, créneaux, machicoulis, meurtrières, merlons, courtines et chemin de ronde) et améliorées pendant 400 ans font du château de Fougères un grand livre d'histoire et d'architecture militaire.

À l'époque romane, aux 11ème et 12ème siècles, la défense était passive face à des ennemis armés d'engins peu performants. On édifiait des tours carrées reprenant la forme des mottes féodales en bois. Les angles morts constituaient un inconvénient.
Puis au 15ème siècle en avant de la courtine, on édifie les tours Raoul et Surienne e n forme de fer à cheval. Les cinq étages de canonnières permettent un tir parallèle à la muraille, interdisant aux ennemis tout projet de sape au pied des fortifications. 

De forme tronconique la tour des Gobelins joue le rôle de donjon (13ème siècle).

Le château reste aujourd'hui dans sa configuration à peu près tel qu'il était dans la seconde moitié du 15ème siècle.

Son plan se présente comme une organisation traditionnelle des défenses médiévales en trois enceintes :

  • la première enceinte (ou avancée) doit permettre de filtrer les entrées.
  • la seconde, appelée basse cour, est une zone où s'organise la vie quotidienne en temps de paix et qui sert de refuge à la population en temps de guerre.
  • la troisième enceinte, le réduit, domine l'ensemble. C'est l'espace le mieux défendu, censé abriter le donjon d'où l'on commande l'ensemble du château.
 

 

À découvrir

 

 

Brochure Groupes 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Brochure Groupes 2019 

est arrivée !

Vous pouvez dès à  présent programmer  vos  journées et séjours 2019 !